parties honteuses

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de partie et de honteux.

Locution nominale Modifier

parties honteuses \paʁ.ti ɔ̃.tøz\ féminin pluriel

  1. (Vieilli) Parties génitales.
    • Ferdinand ne pouvait tolérer qu’elle portât la main sur sa virilité, car dans l’acte de chair pur et simple tel qu’il l’entendait, ce qui rassurait un peu sa pudeur était qu’il se passât entre parties honteuses, à l’écart des régions où il situait la conscience morale ; et les doigts d’une main lui semblaient précisément appartenir à cette conscience. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 158.)
    • On ne dira plus, par exemple, les parties honteuses, car il ne saurait y avoir de parties honteuses dans l’être humain. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)

TraductionsModifier