Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin partitio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
partition partitions
\paʁ.ti.sjɔ̃\
 
Extrait d’une partition de César Franck. (1)
 
Cotice brochant sur la partition (sens héraldique)

partition \paʁ.ti.sjɔ̃\ féminin

  1. (Musique) L’ensemble ou la réunion de toutes les parties d’une composition musicale, écrites les unes au-dessous des autres, de manière à se correspondre exactement.
    • […] flétrissez aussi le charlatanisme de ces pseudo-virtuoses qui ont obtenu des succès apocryphes à New-York ou en Californie, et qui, […], viennent défigurer sur nos grandes scènes lyriques des partitions dont elles ridiculisent la majesté par les exagérations de leur style exotique. — (Stéphen de La Madelaine, Études pratiques de style vocal, T.1, 1868, page 18)
    • M. Ferdinand Poise a écrit, sur cette jolie scénette en deux actes, une partition fine, élégante et distinguée, la sœur des Surprises de l'amour et de l’Amour médecin dont elle retrouvera sans doute le succès. — (L'Artiste, vol. 2, Paris : Aux bureaux de L'Artiste, 1884, page 317)
  2. Réduction d’un opéra pour piano et chant, ou pour piano seul.
  3. (Figuré) Histoire ; succession d’événements.
    • Cette variation sur le thème « Aime-moi ou je te tue » se retrouve, on l’a vu, chez Tacite, lequel corrige ensuite la partition de Silius. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 119)
  4. (Didactique) Division, partage.
    • On a comparé ces anomalies à la duplicature des fleurs chez les Phanérogames, et le Dr Maxwell Masters, rédacteur du Gardener's Chronicle, considère les partitions anormales des fougères comme des sortes de superfétations organiques, un perfectionnement de la plante. — (Henry Correvon, Les fougères de pleine terre et les prêles, lycopodes et sélaginelles rustiques, p.116, Octave Droin éditeur, 1896)
  5. (Mathématiques) Pour un ensemble, découpage en sous-ensembles disjoints.
  6. (Mathématiques) Pour un entier naturel, écriture comme la somme d'entiers naturels.
    • 2+3 est une partition de 5.
  7. (Héraldique) Division du champ de l’écu.
    • La multiplication des partitions s'appelle rebattement […]. — (Geneviève d'Haucourt et Georges Durivault, Le Blason, 1949)
    • Tranché d’or à une crosse de gueules ; et d’argent à un skieur équipé de sable ; à la cotice d’azur brochant sur la partition, qui est de Mouthe du Doubs → voir illustration « cotice brochant sur la partition »
  8. (Informatique) Sous-ensemble d’un disque dur découpé virtuellement en unités logiques.
  9. (Bases de données) Division logique d’une table stockée en plusieurs parties indépendantes.
    • Les tuples sont rangés à l'intérieur de partitions associatives dont la taille est en général une piste mais peut être moins. L’adressage à l'intérieur d'une partition s'effectue par le contenu. — (Actes du Congrès "Architecture de machines et systèmes informatiques", Association française pour la cybernétique économique et technique, Éditions hommes et techniques, 1982, p.54)
  10. (Politique) Division d'un territoire.
    • La partition de la Tchécoslovaquie.

SynonymesModifier

(Informatique)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Voir aussiModifier

PrononciationModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • partition sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin partitio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
partition
\Prononciation ?\
partitions
\Prononciation ?\

partition

  1. Cloison, paroi.
  2. Partition.
    The partition of Czechoslovakia
  3. (Informatique) Partition.
  4. (Bases de données) Partition.

Verbe Modifier

partition transitif

  1. Partitionner.

Voir aussiModifier