Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin passivus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin passif
\pa.sif\

passifs
\pa.sif\
Féminin passive
\pa.siv\
passives
\pa.siv\

passif \pa.sif\

  1. Qui souffre, qui subit l’action, l’impression.
    • Corps passif.
    • État passif.
    • Faculté, fonction passive.
  2. (Par extension) Qui n’agit pas.
    • Un homme, un personnage passif, purement passif.
    • Il faut, dans cette affaire, attendre et se tenir passif.
    • Votre rôle est tout passif.
    • Attitude passive.
  3. (Sexualité) Qui, dans le coït, est le partenaire réceptif.
    • Ils défièrent tous les mâles de la compagnie à les sodomiser, tout le monde se mit à l'entreprise, moi excepté, et Poinsinet, et personne ne put réussir ; mais après on nous donna en spectacle quatre ou cinq accouplements, où les abbés brillèrent tantôt actifs, et tantôt passifs. — (Giacomo Casanova, Histoire de ma vie, Tome II, La Pléiade, 2015, page 635.)
  4. (Grammaire) Se dit des formes verbales qui présentent l’action comme subie par le sujet, au lieu d’être faite par lui.
    • Un verbe passif.
    • Quand je pense à vous, mademoiselle Marie, je me dis : Amor a Mariâ.
      — C’est exquis ! Ça signifie : « J’aime Marie. »
      — Non. « Je suis aimé de Marie. » Le complément des verbes passifs se met à l’ablatif, précédé de « a », si le complément est un nom de personne. A l’ablatif simplement, si le complément est un nom de chose. Je dirais si vous ne m’aimiez plus : Mœrere conficior. Je suis accablé de chagrin. » Vous comprenez ?
      — Très bien. Vos explications sont si claires... — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 294.)
    • Le subjonctif présent passif.

DérivésModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
passif passifs
\pa.sif\

passif \pa.sif\ masculin

  1. (Comptabilité) Totalité des dettes passives d’une personne ou d’une entreprise.
    • Le budget de 1906 se solda par un déficit insignifiant. Celui de 1907 aboutit à un magnifique excédent. Les frais extraordinaires d’armement se trouvèrent ainsi couverts par le produit des impôts sans qu’eût été accru d’un centime le passif de la nation […]. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (Grammaire) Voix passive. Forme de la voix passive.
    • Conjuguer un verbe au passif.
    • Le passif d’un verbe.
    • Un verbe qui n’a pas de passif.
  3. (Sexualité) Celui, celle qui, dans le coït, est le partenaire réceptif.
  4. (Construction) Qui consomme peu ou pas d’énergie par rapport à ce qu’il produit, parlant de la conception d’un bâtiment ou de l’ouvrage lui-même
    • Pas unanimement bien accueilli par les architectes belges, ce déploiement massif du passif réjouit, en revanche, l’architecte bruxellois Sébastian Moreno-Vacca. — (John Sapporo, « Demain, le chauffage disparaîtra-t-il de nos logements ? », Le Moniteur, 26 juin 2015 sur le site www.lemoniteur.fr ; page consultée le 30 juin 2015).

AntonymesModifier

Dettes, grammaire :

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Construction :

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • passif sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier