Voir aussi : Pastis, pastís

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'ancien occitan pastitz (« pâté, mélange ») ; plus avant, du latin populaire *pasticium, du latin pasta (« pâte ») ; il donne pastís en catalan et en occitan, pasticcio en italien et pastiche en français.
Le terme est attesté au début du XXe siècle sous les graphies pastisse et pastis pour désigner une situation confuse ; il est employé peu après de manière argotique pour nommer la boisson anisée qui remplace l’absinthe, interdite au début du siècle. Le mot devient d'emploi courant lorsque Ricard inscrit sur sa bouteille « Le vrai pastis de Marseille ».

Nom commun Modifier

 
Verre de pastis (2).
 
Des pastis landais (4).

pastis \pas.tis\ masculin invariable

  1. (Provence) Situation embarrassante, compliquée ou confuse.
    • Tu ne veux tout de même pas que j'aille réclamer la Baronne à la police ! Tu te rends compte dans quel pastis elle risque de fourrer celle-là. — (Guy Des Cars, Le mage et la bonne aventure, Flammarion, 1977)
    • Malgré la bonne volonté de Griffin, tout le monde nageait en plein pastis ; d’autant plus que Thelonius lui-même bouffait, toujours au même endroit, deux temps dans son solo, ne faisant bien sûr qu’accroître la consternation générale. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 210)
  2. (Boisson) Boisson anisée typique du Sud de la France qui se boit augmentée d'eau fraîche.
    • Parce que, les pastis, c'est comme les seins d'une femme, un c'est pas assez et trois c'est trop. — (Fernandel, cité par Raymond Castans, Fernandel m'a raconté, 1976)
    • Ça me fait peine de ne plus boire le pastis bien frais, sous les platanes, de ne plus jouer aux boules avec vous… — (Marcel Pagnol, César, 1936)
    • Vous les féliciterez de ma part. Bravo à Frey et à ce marchand de pastis de Marseille, Pasqua je crois. Nous allons gagner les élections, et haut la main, je vous en fiche mon billet. — (Dominique Jamet, Un traître, éditions Flammarion, 2008, chap. 26)
    • Certains plats restent à la carte toute l'année : frisée aux lardons, bouquet de crevettes sauce cocktail, gambas flambées au pastis, bavette d'aloyau à l'échalote, tête de veau sauce gribiche […]. — (Petit Futé Seine-et-Marne, 2008, page 103)
  3. (Quercy) Gâteau composé de pâte feuilletée très fine, garni intérieurement de pommes ou de poires.
  4. (Landes) Brioche parfumée à l’anis.
  5. (Handball) Au handball, arrêt des deux mains du gardien lors duquel le ballon est conservé par celui-ci sans qu'il n'ait touché le sol.

SynonymesModifier

Situation confuse :

Boisson anisée :

  •   pastis figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boisson anisée.

Apparentés étymologiquesModifier

Voir pâte.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   pastis figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boisson.

HyponymesModifier

Boisson anisée :

  • momie
  • flan
  • Yop (notamment du coté de Mauguio)

HyperonymesModifier

Boisson anisée :

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • pastis sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • pastis sur le Dico des Ados 

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Avec, pour variante, pastich, du latin *pasticium.

Nom commun Modifier

pastis \Prononciation ?\ masculin

  1. Pâtis, pâturage.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier