Voir aussi : Patin, patín

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De patte avec le suffixe -in.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
patin patins
\pa.tɛ̃\
 

Illustration souhaitable : Sens 1, 2 et 6. Si vous trouvez une illustration adéquate, merci de l’ajouter ! (voir le fonctionnement, l’aide, la liste)

 
Une jambe avec un patin à glace (sens 3).
 
Un patin bloquant une roue de train (sens 4).
 
Patins de frein pour vélo (sens 5).
 
Un patin pour un cheval (sens 7).
 
Un couple se roulant un patin sous la pluie (sens 9).

patin \pa.tɛ̃\ masculin

  1. Sorte de semelle fort épaisse que l’on porte pour faire certains travaux de ménage ou pour se préserver de l’humidité. Synonyme de pantoufle dans certaines régions de France.
  2. Objet plat, en feutre ou autre matière, de forme rectangulaire épousant ou non la forme d'un pied, utilisé pour se déplacer sur le parquet en gardant ses chaussures et en patinant pour avancer, afin d'éviter les rayures au sol.
    • Dans la croisée la plus rapprochée de la porte, se trouvait une chaise de paille dont les pieds étaient montés sur des patins, afin d’élever madame Grandet à une hauteur qui lui permit de voir les passants. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • La mère idéale était une bourgeoise d’intérieur qui veillait sur l’intégrité de ses enfants et de son papier-peint, possédait un lave-vaisselle, concoctait des plats en sauce aux parfums subtils, traquait la poussière à longueur de journée et exigeait, à l’entrée de l’appartement, que l’on enfilât des patins. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)
    • Mets tes patins, tu vas attraper froid !
  3. (Par extension) Tout type de chaussure qui permet de se déplacer en glissant.
    • Un traîneau monté sur patins.
    • Glisser sur des patins à roulettes.
  4. Coin de bois ou pièce en métal dont on se sert pour arrêter la roue d’une voiture.
  5. (Par extension) (Mécanique) Pièce frottant sur une surface en mouvement afin de la freiner.
    • Patin de freins.
  6. (Charpenterie) Pièce de bois posé de niveau sous la charpente d’un escalier, pour la porter et lui servir de base.
    • Le patin d’un escalier.
  7. (Maréchalerie) Fer mis au pied d’un cheval, dans certains cas, pour le forcer à s’appuyer sur le pied opposé.
    • Fer à patin.
  8. (Sports d’hiver) Partie médiane d’un ski correspondant à l’emplacement où le skieur fixe son pied.
  9. (Argot) Baiser lingual prolongé, pelle.
    • Rouler un patin.
    • César (…) lui roula un patin. Cette fois, la frangine se laissa faire — (Auguste Le Breton, Rififi, 1953, page 40)
    • Elle s’est tirée, mutine, en me filant un patin (…) en façon de m'assurer de son dévouement — (Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, page 92)
  10. (Désuet) Chaussure munie d’une épaisse semelle de bois.
    • Des feux s’allumèrent partout. C’étaient d’abord, tout proches, de hauts brasiers dont on voyait se tordre les flammes. Elles claquaient comme une danse de paysannes en patins sur un parquet de bois. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 234)

DérivésModifier

SynonymesModifier

(Sens 8) Baiser

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   patin figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : charpente.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • Patin sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier