patouiller

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français patoiller, dérivé de patte avec suffixe -ouiller.

Verbe Modifier

patouiller \Prononciation ?\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Patauger [1].
    • Calypso, patouillait allègrement la matière plaisante, se dandinait de droite à gauche, donnait de petits coups de bottes. Son manège énerva Mathilde qui lui ordonna sèchement d'arrêter d'éclabousser le bas de son pantalon. — (Olice Cernel, Une année en hiver, BoD/Books on Demand, 2015)
  2. Manipuler sans ménagement ou tact [1].
    • Sam s'était mué sous ses yeux en un Orque de nouveau, guignant et patouillant son trésor, infecte petite créature avide et à la bouche baveuse — (John Ronald Reuel Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, 1955, T.3, p.296)
    • Au bout d'un quart d’heure vingt minutes, il n'y avait plus que le petit vieux sur l’estrade, deux trois miteux et Gribovitch dans le fond. Il patouillait son chapelet comme les autres. On devait le rendre à Offreda en s'en allant. — (Pierre Lucas, Police des mœurs, n° 86 : De l'autre côté de rien, Vauvenargues, 2014, chap.9)

DérivésModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier