Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Mot-valise de peinturer et turelure.

Verbe Modifier

peinturlurer \pɛ̃.tyʁ.ly.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Peindre sans connaissance de la peinture, par amusement.
    • Cet ensemble comprend environ une cinquantaine de petits bonshommes, violemment peinturlurés, qui représentent avec aplomb et raideur tout ce qu’il y a de plus aristocratique, de plus distingué, de plus officiel, dans le monde militaire et politique du Royaume-Uni. — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 2, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
    • Installé devant la table, près de la fenêtre, il feuillette des albums, il lit, il dessine, il peinturlure, il fait des devoirs d’écolier, mais aussi il rêvasse beaucoup. — (Léon Frapié, Le tyran, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 126)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier