Ouvrir le menu principal

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Composé de pemp (« cinq »), ha (« et »), daou (« deux ») et ugent (« vingt »), littéralement « cinq et deux-vingts ».

Adjectif numéral Modifier

pemp ha daou-ugent \ˈpɛm.b‿a dɔw.ˈyː.ɡɛnt\

  1. Quarante-cinq.
    • Tri ajañs-kelaouin, seitek chadenn-tele, pemp kazetenn ha daou-ugent, pemzek kelaouenn, ha tri radio warn-ugent zo bet berzet dibaoe. — (KA, Un avel-reter e Douarnenez in Ya !, niv. 586, 2 Gwengolo 2016, p. 3)
      Trois agences de presse, dix-sept chaînes de télévision, quarante-cinq journaux, quinze magasines, et vingt-trois radios ont été interdits depuis.

Note :

  • Le nom qualifié se place entre pemp et ha daou-ugent.

Locution nominale Modifier

pemp ha daou-ugent \ˈpɛm.b‿a dɔw.ˈyː.ɡɛnt\

  1. Le nombre quarante-cinq.
Précédé
de pevar ha daou-ugent masculin
peder ha daou-ugent féminin
Cardinaux en breton Suivi
de cʼhwecʼh ha daou-ugent