Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De pendre avec le suffixe -aison.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pendaison pendaisons
\pɑ̃.dɛ.zɔ̃\
 
La pendaison d'une peluche à une fenêtre.(1)

pendaison \pɑ̃.dɛ.zɔ̃\ féminin

  1. Action de pendre quelque chose ou quelqu’un ou de se pendre.
    • Cette foule ... avaient fait espérer une exécution telle quelle, non pas sans doute une pendaison, mais un fouet, un essorillement. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • En août, Proust apprend le suicide par pendaison, à Londres, d'Emmanuel Bibesco qui souffrait de paralysie faciale. — (Cyril Grunspan, Marcel Proust: Tout dire, Portaparole, 2005, p.67)
  2. Peine de mort infligée à un condamné en le pendant par le cou jusqu'à ce que mort s'ensuive.
    • Le gouvernement ordonne une répression sanglante. Arrestations, pendaisons, exécutions sommaires plongent Tripoli dans un bain de sang. — (Tewfik Farès, 1911 : la Libye en guerre, déjà, dans Libération (journal) du 18 mars 2011, p.S12)

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • pendaison sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier