pensionnaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De pension et -aire[1], du latin pensio (« paiement »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pensionnaire pensionnaires
\pɑ̃.sjɔ.nɛʁ\

pensionnaire \pɑ̃.sjɔ.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui paie pension.
    • Il paie fort bien, c’est un bon pensionnaire.
    • Prendre des pensionnaires.
    • Il ne veut de pensionnaires que pour la table.
  2. (En particulier) (Agriculture) (Familier) Animal mis par son propriétaire en élevage chez un éleveur, moyennant le paiement d'une pension.
  3. (Spécialement) Celui ou celle qui, moyennant un prix convenu, loge dans une école, un collège, un lycée pour y être instruit.
    • Ce lycée n’a que des externes : il ne prend pas de pensionnaires.
    • Elle était pensionnaire dans un couvent.
    • « Les pensionnaires de sixième et de cinquième, dans l’étude à côté, la huitième étude. J’ai dit « les pensionnaires ».
      Il y eut un grand mouvement dans la colonne, qui se disloqua, pour le départ de ces prisonniers.
      Le monsieur attendit que nos rangs se fussent reformés, puis, d’une voix grave, il dit :
      « Les demi-pensionnaires de sixième et cinquième A et B ! Entrez.
      — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 274)
  4. Prostituée exerçant dans une maison close.
    • Les pensionnaires n'ont pas le droit de se promener en ville sans être accompagnées par le maître qui doit signaler au préalable ces sorties. — (Régis Latouche, Une maison de tradition : le 52 ; Bruyères et la prostitution, 1800-1946, Journées d'études vosgiennes, 2005)
  5. Celui ou celle qui reçoit une pension d’un État, d’une société, etc.
    • Il est pensionnaire de l’état, du gouvernement.
    • Pensionnaire de l’Académie de France à Rome.
  6. (En particulier) Comédien de la Comédie française qui ne participe pas aux bénéfices de la société et qui reçoit un traitement fixe.
  7. (Histoire) Titre qu’on donnait, en Hollande, au premier ministre des États, ainsi qu’au ministre de la régence de chaque ville.
    • Le grand pensionnaire de Hollande ou, par abréviation, Le grand pensionnaire.
  8. (Sports hippiques) Cheval de course considéré relativement à son écurie ou son entraîneur.

DérivésModifier

ComposésModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier