FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1376) Dénominal de perche.

Verbe Modifier

 
Un rapace perché. (1)

percher \pɛʁ.ʃe\ intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se percher)

  1. Se poser sur une perche, sur une branche d’arbre, sur une baguette, etc.
    • Les coqs et les poules perchent toutes les nuits.
    • Quantité d’oiseaux sont venus percher sur ces arbres.
    • Un rossignol est venu se percher sur cette branche.
  2. (Figuré) Se mettre sur quelque endroit élevé, pour mieux voir ou pour mieux entendre.
    • Comment est-il allé percher, se percher là ?
  3. (Argot) (Figuré) Demeurer, se trouver.
    • Où est-ce que tu perches ?
    • Il y avait un hôpital militaire, bricolé dans une école, ça pouvait aussi bien percher au pôle Nord que chez les Zoulous. — (François Cavanna, Lune de miel, Gallimard, 2011, collection Folio, page 16)
  4. (Argot) (Figuré) Produire son effet, en parlant d’un stupéfiant puissant.
  5. (Cinéma) Manipuler la perche pour la prise du son.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

RéférencesModifier