FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin percolare (« filtrer, passer ») de per- (« au travers ») et colare (« couler »).

Verbe Modifier

percoler \pɛʁ.kɔ.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Passer à travers des matériaux poreux, en parlant de liquides (souvent des liquides sous pression).
    • Elle avait laissé depuis la cafetière percoler dans son dos, comme par défi. — (Michel Bussi, MAMAN A TORT, 2015, chapitre 29)
    • Plus la couche d'eau est importante, plus celle-ci percole rapidement dans le milieu vers le bas. (loi de Darcy)
  2. (Figuré) Diffuser, parvenir.
    • L'après-midi du 27 avril, une foule percola de Saint-Marcel, réclamant le pain à deux sous et criant : "Mort aux riches !"— (Eric Vuillard, 14 juillet, Actes Sud, 2016, p. 12)
    • Pour Pasolini, le langage oral ne change pas : les locuteurs continuent à parler le même langage, enrichi par sédimentation des ruines de superstructures passées d’actualité (des bribes du langage de la cour percolent jusqu’au langage populaire). — (Jean-Jacques Lecercle, Une philosophie marxiste du langage, PUF, Paris, 2004)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier