persona non grata

Voir aussi : Persona non grata

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Composée de persona, non et grata.

Locution adjectivale Modifier

Singulier et pluriel
persona non grata
\pɛʁ.sɔ.na nɔn ɡʁa.ta\

persona non grata \pɛʁ.sɔ.na nɔn ɡʁa.ta\ invariable

  1. Indésirable, qui n’est pas bienvenu.
    • Je suis devenu persona non grata à Saint-Pétersbourg. J’espère que je ne le suis pas à Vienne. — (Alexander Hübner, Neuf ans de souvenirs d’un ambassadeur d’Autriche à Paris, 1904)
    • Cuba est persona non grata auprès du FMI et de la Banque Mondiale, les principaux bailleurs de fonds à l’échelle de la planète. — (Charles Lancha, Histoire de l’Amérique hispanique de Bolívar à nos jours, 2003)
    • Quelques mois plus tard, on lui avait conseillé de prendre sa retraite puisqu'il était persona non grata et comme il avait réussi à faire tomber les ripous, il ne s'était pas fait prier. — (Patrick Florès, Dernier tango à Kaboul, Mon Petit Éditeur, 2014, page 197)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Expression latine composée de persona, non et grata.

Locution adjectivale Modifier

persona non grata

  1. Persona non grata.

Voir aussiModifier