peu me chaut

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du verbe défectif chaloir.

Locution interjective Modifier

peu me chaut \pø mə ʃo\

  1. (Vieilli) Peu m’importe.
    • Peu me chaut d’où elle est sortie. Je ne comprends rien à votre galimatias. — (Voltaire, Les originaux, Acte II, Scène X)
    • Peu me chaut ce que peuvent penser mes voisins, mes amis! Seul, ce que tu penses m'importe. — (Marie-Claude Gay, Le défi de Solenn, éditions Jean-Claude Lattès, 2005, chap. 15)
    • Serait-ce du « machisme » ? Du « sexisme » ? Je ne crois pas, mais peu me chaut : en bon réac je prouve l’altérité des genres par mon absolue soumission. — (Denis Tillinac, Du bonheur d'être réac, Éditions Équateurs, 2014)

VariantesModifier

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier