Ouvrir le menu principal

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Composé de pevar (« quatre ») et de ugent (« vingt »), littéralement « quatre-vingts ».

Adjectif numéral Modifier

pevar-ugent \pe.va.ˈryː.ɡɛnt\

  1. Quatre-vingts, huitante.
    • [...] chom a rejont eno pevar-ugent vloaz, hep gouzout pegen hir amzer a dremene. — (J.P. Vinay, Istor berr al lennegezh kembraek, traduit par P. Bourdelles, in Gwalarn, niv. 156-157, Genver-Cʼhwevrer 1943, p. 47-48)
      Ils y restèrent quatre-vingts ans, sans savoir combien de temps s’écoulait.

Nom commun Modifier

pevar-ugent \pe.va.ˈryː.ɡɛnt\

  1. Le nombre quatre-vingts.
    • Er bloavezhioù pevar-ugent e cʼhoarvezas un darvoud all : tapout a reas bed ar finañs war dachenn ar politikerezh. — (J.E. Mouton, Afer al Liger-Atlantel : prosez un demokratiezh in Ya !, niv. 491, 7 Du 2014, p. 10)
      Dans les années quatre-vingts se produisit un autre évènement : le monde de la finance prit le pas sur le monde de la politique.
Précédé
de naontek ha tri-ugent
Cardinaux en breton Suivi
de unan ha pevar-ugent