FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Onomatopée Modifier

pft \Prononciation ?\

  1. Onomatopée évoquant une disparition ou une fin rapide.
    •  Eh ! bien, avez-vous fait cette surprenante observation qu’on escamote les inventeurs ? Un inventeur arrive avec tout le tam-tam de la publicité, il opère quelques expériences qui réussissent et puis… pft !… ni vu, ni connu. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 25 de l’éd. de 1921)
    •  — Le bon goût, ça ne t’a jamais étouffé, si ?
      — Pft… que c’est méchant ! Aujourd’hui, ma poule, j’ai deux vrais avions qui volent,et toi, t’as toujours ta maquette pourrie qui trône sur une étagère Liaigre dans ton two bedrooms flat minable même pas sur le Park, alors, moi, je n’ai qu’une chose à te dire et c’est nananère.
       — (Lolita Pille, Bubble gum, Bernard Grasset, Paris, 2004, ISBN 2-246-64411-9, ch. VIII, p. 148)

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Interjection Modifier

pft \Prononciation ?\

  1. Interjection exprimant du dédain, par assimilation de la chose évoquée à du vent.

VariantesModifier

  • pfft
  • pffftt
  • Mais l'art de vivre, la chaleur humaine, l'histoire de la Grèce, la beauté du pays?
    Pffftt. Du vent tout ça, n'y a que les States.
    — (Louis Jolicoeur, Poste restante, Québec, L'instant même, 2015, p. 128.)

PrononciationModifier