Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Pour le sens de « bataillon antique », du latin phalanx (« corps d'infanterie en rangs serrés »), issu grec ancien φάλαγξ, phálagx.
(XVIIe siècle) Pour le sens de « os des doigts », directement emprunté au grec ancien φάλαγξ, phalagx (« bâton, bataillon en rangs serrés »).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
phalange phalanges
\fa.lɑ̃ʒ\
 
Phalanges au combat.

phalange \fa.lɑ̃ʒ\ féminin

  1. (Antiquité) Formation de combat d’infanterie utilisée par les Sumériens, puis en Grèce antique et Macédoine jusqu’au IIe siècle avant J.-C. Corps de piquiers pesamment armés qui combattaient sur quatre, huit, douze, seize rangs de profondeur et plus.
    • Aussitôt qu’il fut dans la plaine, il forma la phalange et la mit sur trente-deux de profondeur, après avoir marché quelque temps sur seize, et quand il fut près des ennemis, sur huit. — (Polybe, Histoire de Polybe)
  2. (Par extension) (Littéraire) Corps de troupes.
    • Un groupe de biplans allemands, dans le but de dominer les cataractes et les usines, essayait de se maintenir au zénith en une phalange serrée que les Jaunes s’acharnaient à vouloir disperser. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 311 de l’éd. de 1921)
    • Pierre-Simon Girard est désigné pour faire partie de la phalange scientifique qui accompagne le général Bonaparte en Égypte. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • (Figuré)Et, bandant son arc, il envoya une flèche à une oie sauvage qui planait au-dessus de leur tête, avant-garde d’une phalange de ses compagnes. — (Walter Scott, Ivanhoéch. XXXIII, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. (Politique) Groupement paramilitaire d'extrême-droite.
    • Sibera-Richelieu trouvait ces VPF trop mous. À l’automne 2017, il les a quittés pour créer sa propre phalange. — (« Le vieux poulet couvait un nid de fachos », Le Canard enchaîné, 27 juin 2018, page 3.)
  4. (Philosophie) Dans les travaux de Charles Fourier, groupe vivant en communauté au sein d’un phalanstère.
  5. Groupe de personnes étroitement uni par un intérêt commun.
    • Pendant plus de vingt-cinq ans, aucun texte réglementaire ne vient préciser l'organisation administrative de l'Orchestre municipal qui est pourtant la phalange la plus imposante de la ville. — (Myriam Geyer, La vie musicale à Strasbourg sous l’Empire allemand, École des Chartes, 1999, page 71)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   phalange figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : anatomie humaine.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
phalange phalanges
\fa.lɑ̃ʒ\

phalange \fa.lɑ̃ʒ\ féminin

 
La main humaine comporte 14 phalanges sur chaque membre. (2)
 
Les os de la région du doigt du cheval (Equus caballus) : phalanges (vue postéro-latérale).
A. phalange proximale
B. phalange médiale
C. phalange distale
D. extrémité inférieure des os métacarpiens
E. grands sésamoïdes
F. petit sésamoïde.
  1. Os des segments articulés des autopodes des tétrapodes, correspondant chez l’homme aux os des doigts et des orteils.
  2. (Par métonymie) Partie d'un doigt ou d'un orteil soutenue par une phalange.
    • Chez les yakuza, le yubitsume est une coutume qui consiste à se couper une phalange en cas de faute.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

HolonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

  • phalange sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien φάλαγξ, phalanx (« bâton, bataillon en rangs serrés »).

Nom commun Modifier

phalange \Prononciation ?\

  1. Phalange (os).

VariantesModifier

LatinModifier

Forme de nom commun Modifier

phalange \Prononciation ?\

  1. Ablatif singulier de phalanx.