Étymologie

modifier
Du grec ancien φάρυγξ, phárynx (« gouffre, gorge, gosier, pharynx, larynx »).

Nom commun

modifier
Invariable
pharynx
\fa.ʁɛ̃ks\
 
A : Consonnes laryngales, B : pharyngales, C : uvulaires, D : vélaires, E : palatales, F : alvéolaires, G : dentale, H : labiales

pharynx \fa.ʁɛ̃ks\ masculin

  1. (Anatomie) Cavité musculo-membraneuse, séparée de la bouche par le voile du palais et se continuant par l’œsophage.
    • Le Marquis.– Mon médecin est un âne… il me soigne pour un asthme… (Avec colère.) Un asthme !… C’est un cure-dent que j’ai avalé il y a quatre ans… il m’est resté dans le pharynx… Quand le temps change, il remue, et ça me fait tousser. — (Eugène Labiche, Doit-on le dire ?, 1872)
    • Le pharynx est tapissé intérieurement par une intima chitineuse dont l'épaisseur atteint 2 à 3 µ chez la larve et 5 à 7 µ chez l'imago. Cette intima présente à l'origine de la cavité buccale une série de prolongements acérés en forme de dents aiguës ayant 3 à 5 µ de long. — (René Guy Busnel, Études physiologiques sur le Leptinotarsa decemlineata Say, Paris : libr. E. Le François, 1939, page 30)
    • Pas ramenard pour autant, mais je vomissais qu'une ou deux fois par voyage, pas plus. Quand le pharynx constrictait un chouia, que l’épiglotte yoyotait, j'essayais de penser à France, à petit Fernand, au Samson et à l'Amalthée. — (Gérard-Fernand Bianchi, Brune intestine, éditions Éphémère/Lulu.com, 2015, page 511)
    • Il n’est qu’un élément du système phonatoire, dont le fonctionnement repose sur l’interaction entre trois classes d’organes : les poumons, le pharynx et les cavités supraglottiques (bouche, nez, lèvres, pharynx…). — (France Mutuelle Magazine, n° 174, octobre-novembre-décembre 2022, page 45)

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   pharynx figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : anatomie humaine.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • pharynx sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier