Voir aussi : Phobie, -phobie

Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser) Dérivation régressive de -phobie, lui-même issu du grec ancien φόβος, phóbos (« effroi, peur »).
 Référence nécessaire

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
phobie phobies
\fɔ.bi\

phobie \fɔ.bi\ féminin

  1. (Médecine, Psychologie, Psychiatrie) Ensemble de troubles psychologiques axés sur un acte ou une entité extérieure capable de susciter une peur morbide et irrationnelle.
    • Gênée par mon corps, je développai des phobies : je ne supportais pas, par exemple, de boire dans un verre où j’avais déjà bu. — (Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958, réédition Le Livre de Poche, page 140)
    • Madame Kell souffre d’angrophobie. Elle a peur de se mettre en colère, chose qui peut paraître humainement naturel et qui pourtant, hante sa vie. C'est une phobie que l'on dit impulsive. — (Axelle Bessière, Sous le ruban rouge, 2015, volume 1, page 188)
    • Ce B.A-BA des phobies dresse un inventaire assez vaste des quelque six cents phobies répertoriées dans le monde. Il les sectionne en trois grandes parties distinctes : les phobies physiques (la claustrophobie, la thalassophobie, l’anémophobie...), les phobies mentales (l’agoraphobie, la bacillophobie, l’anorgasmophobie, la cafféapullophobie...) et les phobies animales (l'arachnophobie, la batracophobie, la musophobie...). — (La sélection Culture, sur le site Le guide gay.com (www.leguidegay.com), décembre 2008)
    • D'après l'Institut national de la santé mentale (NIMH), 8,7% des Américains (19 millions de personnes, dont 2 fois plus de femmes que d'hommes) sont atteints en 2018 de « phobies spécifiques » comme la germophobie ou l’émétophobie, qui se manifestent par des crises d'anxiété incontrôlables […]. — (Géraldine Smith, Vu en Amérique... Bientôt en France, Éditions Stock, 2018)
  2. (Sociologie) Haine ou mépris à l’égard d’un groupe social.
    • Nos contemporains aiment inventer des phobies à la tonne. De la xénophobie à l’homophobie en passant par l’europhobie, la transphobie, l’handiphobie et l’islamophobie, nous avons transformé en maladie mentale ou en trouble psychologique n’importe quel désaccord avec l’idéologie dominante. — (Mathieu Bock-Côté, « La mononclophobie », Le Journal de Montréal, 10 novembre 2015)

Traductions modifier

Hyperonymes modifier

Hyponymes modifier

→ voir -phobie.

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

Références modifier