phtisique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin phthisicus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
phtisique phtisiques
\fti.zik\

phtisique \fti.zik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) (Désuet) Qui est atteint de phtisie.
    • Pour aller d’un pays à l’autre, on s’entassait dans l’omnibus du théâtre — un vieil omnibus café au lait traîné par un cheval phtisique. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 233)
    • Et, comme, dans son étude sur la phtisie, il avait conclu qu’elle n’était pas héréditaire, mais que tout enfant de phtisique apportait un terrain dégénéré où la phtisie se développait avec une facilité rare, il ne songeait plus qu’à enrichir ce terrain appauvri par l’hérédité, pour lui donner la force de résister aux parasites, ou plutôt aux ferments destructeurs qu’il soupçonnait dans l’organisme, longtemps avant la théorie des microbes. — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893)
    • — En trois ans, nous avons eu Mlle Tourneur, morte phtisique — elle était si faible, savez-vous que les enfants la battaient ? — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • Anne se plaignait de ne pouvoir aller du côté de Vilméja depuis l’arrivée du fils Azévédo ; elle avait vu de loin sa chaise longue dans les fougères ; les phtisiques lui faisaient horreur. — (François Mauriac, Thérèse Desqueyroux, Grasset, 1927)
    • Fresnel meurt phtisique à trente-neuf ans en 1827, paraissant avoir établi sur des bases inébranlables la théorie ondulatoire de la lumière. — (Louis de Broglie, La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l'Académie des Sciences, du 25 avril 1953)

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
phtisique phtisiques
\fti.zik\

phtisique \fti.zik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) (Désuet) Personne souffrant de phtisie.
    • Elle a de ces arrondis qui rendraient le roi Salomon monogame à vie, et elle a ce genre de santé qui ferait passer cette poule romaine, Junon, pour une phtisique au dernier degré. — (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 146)

VariantesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier