phylloxera

Voir aussi : phylloxéra

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Avec le sens initial de « maladie qui dessèche les feuilles », composé de phyllo- et du grec ancien ξερός, xerós (« sec »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
phylloxera phylloxeras
\fi.lɔk.se.ʁa\
 
Description du phylloxera. (1)
 
Vigne touchée par le phylloxera. (2)

phylloxera \fi.lɔk.se.ʁa\ masculin

  1. Insecte hémiptère qui ronge les racines, la tige et la feuille de la vigne.
    • Je remarque que les vignes françaises franches de pied (du reste il n’y en a pas d'autres, à l’exception de deux ou trois ceps d’Isabelle, cépage que l’on sait n’être pas résistant au phylloxéra et qui est vigoureux), à leur deuxième feuille sont aussi belles, […], que les plus beaux greffés de deux ans […]. — (M. A. Bouchard, Une Mission viticole, imprimerie Lachèse & Dolbeau, Angers, 1891, page 78)
  2. (Par extension) Maladie de la vigne causée par cet insecte.
    • M. le marquis de Dampierre objecte que malheureusement les Othellos sont trop sujets au phylloxera. Il a été obligé de sulfurer les siens. — (Comptes rendus des travaux de la Société des agriculteurs de France, 1893, vol. 24, page 390)
    • Et un instant après elle nous verse, hors d’un petit flacon à fleurs, une chose couleur d’ambre, très bonne, d’avant le phylloxera, certainement. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
    • Mais la grande débâcle a commencé en 1875 et en 1876, quand, coïncidant avec le mouvement malthusien qui déjà gagnait les esprits, survint l’abominable phylloxera. […]. Dès lors, tous les éléments jeunes et actifs s’orientèrent rapidement vers les villes, […]. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L'aventure du phylloxera fut, d'ailleurs, sur le point de se renouveler quelques années plus tard, lors de l’invasion de l'Europe par le doryphore, vulgairement appelés bête du Colorado et comme son nom l'indique, lui aussi originaire de l'Amérique du Nord, et qui parasite la pomme de terre. — (Henri Noilhan, Histoire de l'agriculture à l'ère industrielle, n° 5 de la série L'agriculture à travers les âges, Paris : chez E. de Boccard, 1965, page 180)

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier