Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) Du latin physicus (« physique, naturel, des sciences naturelles ») tiré du grec ancien φυσικός, phusikós (« physique, naturel »).
(Nom 1) Du latin physica (« physique, science de la nature »), du grec ancien φυσική, phusikế (« science de la nature ») dérivé de φύσις, phúsis (« nature »).
(Nom 2) De l’adjectif physique (« relatif au corps humain »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
physique physiques
\fi.zik\

physique \fi.zik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui s’exprime dans le monde matériel sous une forme mesurable.
    • Phénomènes physiques.
    • Propriétés physiques.
  2. (Sciences) Relatif à la science de la physique.
    • Il y a impossibilité morale et impossibilité physique à ce qu’un pareil événement ait eu lieu.
  3. Qui se rapporte au corps humain.
    • Le soir, dédaignant les taxis, je rentrais à bord presque toujours en courant pour me maintenir en bonne condition physique. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Exercices physiques. — Qualités physiques.
  4. (Par extension) Ressenti matériellement dans son propre corps, dans sa chair.
    • La douleur physique.
    • Une sensation physique.
    1. Sensuel, charnel (par opposition à sentimental) ; sexuel.
      • L’ardeur que mettait John Wesley à convertir des femmes jeunes et jolies tenait à la fois du zèle religieux le plus sincère et d’un désir physique, peut-être inconnu de lui même. — (André Maurois, Histoire de l’Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p.600)
    2. Incontrôlable, qui est de l’ordre du réflexe, viscéral (en parlant d’une réaction de rejet).
      • C’est physique, je ne peux pas supporter cette personne.

DérivésModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

physique \fi.zik\ féminin singulier

  1. Science qui étudie la nature de la matière, de l’énergie et de leurs interactions.
    • Les lois de la physique ne permettent pas de filer plus vite que la vitesse de la lumière. — (Louis Dubé, Tourisme interstellaire envahissant, dans Le Québec sceptique, n°70, p.33, automne 2009)
    • Les recherches sur la constitution de l’atome appartiennent à la fois à la physique et à la chimie.
    • Physique expérimentale.
    • Suivre un cours de physique.
  2. Ouvrages qui traitent de cette science.
    • La physique de Nollet.
  3. (Vieilli) Étude de la nature.
    • Sainte Hildegarde donne peut-être le motif de cette insistance, lorsque parlant, dans le quatrième livre de sa Physique, des gemmes, elle dit que le Diable les hait, les abhorre et les dédaigne, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
physique physiques
\fi.zik\

physique \fi.zik\ masculin

  1. Aspect extérieur d’une personne.
    • Ces garçons présentaient des physiques avenants.
    • Le physique influe beaucoup sur le moral.
    • Il a le physique de l’emploi se dit, au théâtre, d’un acteur qui a une figure, un extérieur convenable à son rôle. Il se dit aussi familièrement d’un Homme dont l’extérieur répond bien aux fonctions qu’il exerce.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français physique.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
physique
\fɪ.ˈzik\
ou \fɪ.ˈziːk\
physiques
\fɪ.ˈziks\
ou \fɪ.ˈziːks\

physique \fɪ.ˈzik\ (États-Unis), \fɪ.ˈziːk\ (Royaume-Uni)

  1. Physique (aspect extérieur d’une personne).

PrononciationModifier