pièce blanche

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

De pièce et blanche.

Locution nominale Modifier

pièce blanche \pjɛs blɑ̃ʃ\

  1. Pièce de monnaie en alliage blanc ou très clair.
    • – Quand j’eus quinze ans, chaque dimanche, mon père m’appelait et me donnait deux francs, une pièce blanche, mais comme j’allais franchir le seuil, il me rappelait, il me fouillait et s’il trouvait seulement deux sous de plus sur moi que ce qu'il m’avait donné, il me fallait dire où je les avais pris. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 147.)
    • Arrivée en haut de la cheminée, elle regarde dans sa hotte et découvre 12 pièces de monnaie : 11 pièces blanches et 1 pièce jaune, que les papillons du ciel ont fait tomber pour elle. — (Camille et Michel Blanchard-Jacquet, La Petite Fille et Son Papillon dans Papillons de Noël)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier