FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’italien piccolo (« petit vin », et aussi « petite flûte traversière ») (→ voir flûter « boire » ).

Verbe Modifier

picoler \pi.kɔ.le\ transitif et intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Populaire) Boire des boissons alcooliques (transitif).
    • On se marre comme des fous en jouant à chat, chat perché, et même chat-bite quand on a un peu trop picolé. — (Bérengère Krief, La prochaine fois je vous montre mon chat, Flammarion, 2015, prologue)
    • Quand il picole du whisky, il devient agressif.
  2. (Populaire) Consommer de l’alcool régulièrement et excessivement (intransitif).
    • C’est pas pour picoler, j’ai dit. C'est juste que j’ai soif. — Je te connais, si t’avais soif pour boire, ça irait. Mais t’as toujours soif pour picoler. — (Franz Bartelt, Le Jardin du bossu, Gallimard, 2004)
    • J'ai longtemps essayé de vivre comme j’imaginais que mes parents avaient vécu leurs années militantes : je discutais de politique jusqu'à pas d'heure avec un tas de gens en fumant et en picolant... — (Virginie Linhart, Le jour où mon père s'est tu, Éditions du Seuil, 2011)
    • Regarde! me fait Carine en désignant du beau monde agglutiné devant une galerie d'art baptisée Le Flamant-Soleil. Ici, nous devrions picoler gratos. — (Romain Ternaux, Johann Zarca, Success story, Goutte d'or, 2019, p. 150)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   picoler figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : boisson, alcoolisme.

TraductionsModifier

PrononciationModifier