FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pigeonnier pigeonniers
\pi.ʒɔ.nje\
 
Un pigeonnier. (1)

pigeonnier \pi.ʒɔ.nje\ masculin

  1. Construction destinée à loger les pigeons domestiques.
    • Confondu dans le pays avec le four à chanvre qui lui ressemble étrangement, le pigeonnier est souvent plus soigné dans sa construction. C'est un élément plus rare du décor architectural car il provient, pour l'essentiel, d'anciens domaines. — (Alain Menil, La maison rurale dans le Maine et le Haut-Anjou, Nonette : éditions Créer, 1982, p.24)
    • Le Gers n'est certainement pas le département le plus fourni en pigeonniers mais il n'est pas rare d'en croiser au détour des petites routes de campagne et ce sur tout le territoire. Ces petites bâtisses d'ornement sont parfois surprenantes par leur forme, leur emplacement, leur décor. — (Petit Futé Gers-Gascogne 2014, p.201)
  2. (Figuré) (Familier) Habitation élevée.
    • Je le trouve ailleurs , ne vous déplaise , repartit Boisrobert: M. de Balzac ne reste confiné dans son pigeonnier depuis plus de quinze ans , que pour faire pièce à Votre Éminence. — (Paul Jacob, La chambre du Cardinal de Richelieu, dans la Revue de Paris, Bruxelles : Adolphe Wahlen, juillet 1837, vol.7, p.206)
  3. (Québec) Boîte aux lettres ou un système de boîtes aux lettres collectif souvent utilisé dans un milieu administratif ou scolaire.
    • En allant chercher mon courrier dans le pigeonnier, je croise Jean-Pierre, un prof de physique. — (François Gravel, Vingt et un tableaux (et quelques craies), chap.12 : Rubber Soul, Éditions Québec Amérique, 1998, p.82)

SynonymesModifier

Construction destinée à loger les pigeons domestiques.


TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier