pincer au demi-cercle

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Composée de pincer, au et demi-cercle : viendrait de l’escrime[1].

Locution verbale Modifier

pincer au demi-cercle transitif (se conjugue → voir la conjugaison de pincer)

  1. Surprendre quelqu’un dans une situation gênante ou dangereuse pour lui.
    • Il s’agit de pincer nos fuyards au demi-cercle, de leur couper la tangente en leur logeant un pruneau au bon endroit. — (Le Crapouillot, 1936, page 23)
  2. (En particulier) (Argot) Arrêter, appréhender (quelqu’un).
    • — Les cognes sont venus. Ils ont manqué me pincer au demi-cercle. — (Victor Hugo, Les Misérables, tome III : Marius, livre 8 : Le mauvais pauvre, 1862)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. « L’escrime a fourni l'expression : pincer quelqu’un au demi-cercle (le demi-cercle est une sorte de parade), le surprendre, l’arrêter au passage au moment où il ne s’y attend pas » (Lazare Sainéan, Le langage parisien au XIXe siècle, E. de Brocard, Paris, 1920, page 471)