Voir aussi : Pinter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De pinte avec la désinence -er.

Verbe Modifier

pinter \pɛ̃.te\ intransitif et pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se pinter)

  1. (Familier) Boire de l’alcool avec excès.
    • L’ArtilleurTout allait mal ; le roi fera tout aller bien.
      Le SonneurPintons en son honneur !
      L’ArtilleurVerse, mon camarade ! — (Népomucène Lemercier, La Panhypocrisiade, F. Didot, 1819, p. 177)
    • Pintez, dansez, gens de la Terre,
      Tout est un triste et vieux mystère.
      — (Jules Laforgue, Complainte du soir des comices agricoles, 1885)
    • Ça va mieux aujourd'hui... Elle se tient debout, la Pocharde ..
      Elle aura oublié de pinter ce matin !
      — (Jules Mary, La Pocharde, 1898, chap. 1, Paris : chez H. Geoffroy, 1904-1905, p. 11)
    • Il se versa une nouvelle dose de ouisqui. Je lui fis remarquer qu’il pourrait bien rentrer dans un arbre s’il continuait à pinter de la sorte. — (Raymond Queneau, Le Journal intime de Sally Mara, 1950, dans Les Œuvres complètes de Sally Mara, Gallimard, « L’Imaginaire », 1989, p. 53)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

JeberoModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

pinter \Prononciation ?\

  1. (Botanique) Tabac.