pithécanthropique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot dérivé de pithécanthrope avec le suffixe -ique.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pithécanthropique pithécanthropiques
\pi.te.kɑ̃.tʁɔ.pik\

pithécanthropique \pi.te.kɑ̃.tʁɔ.pik\

  1. (Didactique) Relatif au pithécanthrope.
    • J'aurais la tentation irrésistible de les accrocher çà et là dans une cage de singes, par la queue ou la patte, en quoi je ne contredirais par la préhistoire pithécanthropique de l'homme mais la pousserais encore plus avant que l'art aurignacien. — (Nouvelle France: Pensée chrétienne et nationale, 1957, n° 1-4, page 241)
    • Quel abîme séparait les reliques raffinées des saints d'un tibia pithécanthropique ! Or, le musée mystificateur s'offrait comme un reliquaire nouveau et authentique. — (Patrick Grainville, La Caverne céleste, Seuil, 2014)
  2. (En particulier) De la nature du pithécanthrope.
    • Considérez dans quel état pithécanthropique, sauvage et misérable Adonaï a créé les différentes souches humaines ! Moi, au contraire, je vous aurais créés à l'état parfait. — (Henri Louatron, À la messe noire ou le Luciférisme existe, Mamers (Sarthe) : à compte d'auteur, s.d. (vers 1918-1920), page 26)
    • Un écrivain de second ordre peut faire un scénariste génial, alors qu'un Bunuel, un Eisenstein ou un Walt Disney, dans la littérature, ne feraient pas illusion une minute : leur infantilisme éclaterait aussitôt. Le célèbre Cuirassé Potemkine, authentique chef-d'œuvre du muet, n'en est pas moins d'une stupidité néanderthalienne, pithécanthropique et, qui plus est, pas même révolutionnaire ! — (Pierre Gripari, Frère Gaucher, ou, Le voyage en Chine, 1991, page 134)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier