pléthore

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin plethora (parfois pletura) issu du grec ancien πληθώρη, plēthōrē (« plénitude ») dérivé de πλήθω, plēthō (« je remplis »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pléthore pléthores
\ple.tɔʁ\

pléthore \ple.tɔʁ\ féminin

  1. (Désuet) (Médecine) Surabondance de sang et d’humeurs en ancienne médecine.
    • Après les pléthores physiologiques et les pléthores morbides, viennent, dans un ordre naturel, les pléthores cachectiques, qui elles-mêmes, à défaut de moyens spécifiques ou directs, ne sont pas sans présenter quelquefois l’indication des émissions sanguines. — (Armand Trousseau, H. Pidoux, Traité de thérapeutique et de matière médicale Volume 1, 1838)
    • L’avenir qu’on peut le plus raisonnablement prévoir, c’est une suite de pléthores et de saignées. Les gens d’église s’enrichiront pendant cinquante ans de paix, et quand les révolutions viendront, on leur prendra leurs biens. Mais ces purgations périodiques violentes sont malsaines. — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
  2. (Sens figuré) (Au singulier) Surabondance de quelque chose.
    • Il y a pléthore d’argent dans ce pays.
    • Nous déployons dans notre monde moderne une pléthore de stratégies de communication toujours plus sophistiquées. — (Catherine Audibert, L’incapacité d’être seul, Payot & Rivages, 2011, page 20)
    • Les donneurs de leçons sont pléthore, mais combien, dans l’histoire, jouent véritablement leur peau, pour reprendre le titre de l’essai (Les Belles lettres) fondamental du statisticien Nassim Nicholas Taleb ? — (Saïd Mahrane, Ce qu’il faut lire cet été, Le Point n° 2392, 5 juillet 2018, page 115)

SynonymesModifier

→ voir multitude pour une grande quantité de synonymes.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier