Voir aussi : Plafond

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle)[1] Composé de plat et de fond.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
plafond plafonds
\pla.fɔ̃\
 
Le plafond d’une chapelle (3)
 
Bûcheron taillant le plafond (8) d’un cran de chute

plafond \pla.fɔ̃\ masculin

  1. (Architecture) Surface qui forme, dans une construction, la partie supérieure d’un lieu couvert ; constitué de de plâtre ou de menuiserie, quelquefois ornée de peintures, il forme le haut d’une salle, d’une chambre, etc.
    • Une cage à serins était pendue au plafond ; les oiseaux avaient été emportés, mais la mangeoire était pleine de chenevis. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Du plafond avaient dégouliné sur les murs de ciment brut des filets de plâtre et ma fièvre y dessinait des formes vivantes. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Une atmosphère pesante et troublante régnait encore entre les murs aux boiseries sévères, sous le plafond à écussons. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • J’essaie bien de cuire du porridge sur le réchaud à cadran, mais une vague plus forte envoie le porridge se coller au plafond et aux parois du poste. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Je demeurai couché sur le dos, les yeux grands ouverts, fixant le plafond. — (Henry Miller, L’ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Il n’est de bruit qu’un ver qui taraude incessamment les boiseries et dans le plafond, la course d’un rongeur. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La salle des fêtes était habillée pour une grande cérémonie, de somptueux rideaux blancs et pourpres qui tombaient du haut plafond jusqu'au bas des portes et des fenêtres. — (Maboa Bebe, Ewande Amours, peurs, espoir, L'Harmattan Cameroun, 2014, page 7)
  2. (Industrie minière) Voûte d’une mine ou d’une carrière souterraine.
  3. (Peinture) Plafond peint.
    • Un plafond de Tiepolo.
    • M. Riesener, qui a souvent fait des tableaux d'une large couleur, et dont on peut voir avec plaisir quelques bons plafonds à la Chambre des Pairs. — (Charles Baudelaire, Salon, 1846)
  4. (Aviation) Hauteur maximale que peut atteindre un avion.
  5. (Figuré) Seuil ; maximum.
    • Le plafond de la Sécurité sociale est le montant maximum en euros des rémunérations ou gains à prendre en compte pour le calcul de certaines cotisations (…). Chaque année, ce plafond est actualisé conformément aux règles prévues dans l’article D242-17 du Code de la Sécurité sociale. — (Les cotisations employeurs, Comité national routier, mars 2013)
    • C'est Madame qui me demande de l'aider quand elle explose le plafond de ses cartes de crédit et c'est encore MADAME, avec ses conneries à deux balles, qui me fait rater un rendez-vous important pour mes affaires. — (Kathy Dorl, Déconfitures et pas de pot, Éditions Hélène Jacob, 2015, chap. 2)
  6. (Par analogie) (Finance) Montant maximum.
    • Prix plafond, prix maximum autorisé.
  7. (Cuisine) Grand plateau de métal pour cuire au four.
    • Vingt minutes avant de retirer le rosbif du feu, déballez-le pour en colorer les surfaces, débrochez-le sur un plafond, salez-le, tenez-le à l’étuve pendant une demi-heure. — (Urbain Dubois & Émile Bernard, La Cuisine classique, 3e éd., Paris : E. Dentu, 1868, p.125)
  8. (Exploitation forestière) Entaille supérieure d’un cran de chute.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  • zénithal
  •   plafond figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : maison.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « plafond [plafɔ̃] »
  • France : écouter « plafond [pla.fɔ̃] »
  • France (Céret) : écouter « plafond [plafɔ̃] »
  • France (Vosges) : écouter « plafond [plafɔ̃] »
  • France (Vosges) : écouter « plafond [plafɔ̃] »
  • Suisse (canton du Valais) : écouter « plafond [plafɔ̃] »
  • Suisse (Lausanne) : écouter « plafond [plafɔ̃] »

Voir aussiModifier

  • plafond sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français plafond.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
plafond
\Prononciation ?\
plafonds
\Prononciation ?\

plafond \Prononciation ?\

  1. (Architecture) Plafond, en particulier, plafond peint.

SynonymesModifier

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Du français plafond.

Nom commun Modifier

plafond \Prononciation ?\

  1. (Architecture) Plafond.
  2. Plafond, montant maximum.

SynonymesModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français plafond.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom plafond plafonds
Diminutif plafonnetje plafonnetjes

plafond \Prononciation ?\ neutre

  1. Plafond.

VariantesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,0 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • plafond sur l’encyclopédie Wikipédia (en néerlandais)  

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]