pleurésie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin pleurisis. Voir pleure, graphie ancienne de plèvre.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pleurésie pleurésies
\plø.ʁe.zi\

pleurésie \plø.ʁe.zi\ féminin

  1. (Médecine) Inflammation de la plèvre, aiguë ou chronique, avec (pleurésie humide, pleurésie exsudative) ou sans épanchement (pleurésie sèche ou pleurite).
    • Pleurésie aiguë. Pleurésie chronique. Pleurésie purulente.
    • « Monsieur, reprit-il, quand l’hiver approche avec les froids, la pluie et la neige, votre médecin vous dit chaque jour : « Tenez-vous les pieds bien chauds, gardez-vous des refroidissements, des rhumes, des bronchites, des pleurésies. » — (Guy de Maupassant , Au printemps, dans La maison Tellier, 1891, réédition Le Livre de Poche, page 209)
    • – C’est le docteur Galard qui m’a soignée, pendant des semaines, après ma pleurésie. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 128)
    • Les filles d’aujourd’hui sont presque nues sous leurs robes. Avec ces dessous tissés de courants d’air comment ne meurent-elle pas toutes de pleurésie ? — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 146)
    • Mais à peine un mois plus tard il était atteint de pleurésie. — (Marcus du Sautoy, La symphonie des nombres premiers, traduction de Raymond Clarinard, page 160, ISBN 9782757804292, 2005)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier