FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De plonger avec le suffixe -on.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
plongeon plongeons
\plɔ̃.ʒɔ̃\
 
Effectuer un plongeon. (1)
 
Plongeon arctique (Gavia arctica)

plongeon masculin

  1. Action de plonger.
    1. (Sport) Action de plonger dans l’eau, en exécutant en l’air une figure acrobatique.
      • J’eus le plaisir d’y admirer miss Gertrude Ederle, Ailen Riggin et Helen Wainwright, qui vinrent faire une démonstration de plongeons et de nages modernes. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
      • À part Simon qui nage comme un poisson, les plongeons ressemblent plutôt à des écrabouillages qui font de gros bouillons.
        Le maître nageur crie sans arrêt et ne dit jamais que c'est bien, ce serait trop lui demander.
        — (Hervane Blanc, Face de Lune, Librinova, 2018)
    2. (En particulier) Action de plonger sur une balle ou vers le sol, dans certains sports.
  2. (Par extension) Descente rapide.
    • Le mouvement du ballon, son trajet sinueux, ses plongeons et ses remontées, étaient nettement perceptibles, et l’incessante trépidation des moteurs semblait se ralentir et s’accélérer tour à tour. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 151 de l’éd. de 1921)
  3. (Ornithologie) Oiseaux palmipèdes de la famille des gavidés, vivant dans l’hémisphère Nord et ainsi appelés parce qu’ils plongent dans l’eau pour y prendre leur nourriture :
    1. Le plongeon catmarin ou plongeon à gorge rouge, ou au Québec huart à gorge rousse ; Gavia stellata
    2. Le plongeon arctique ; Gavia arctica, appelé huart arctique au Québec
      • Les acrotères et les corniches du palais servent de perchoir à des familles de goélands, de plongeons et de cigognes. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    3. Le plongeon du Pacifique ; Gavia pacifica
    4. Le plongeon imbrin ou plongeon huard ; Gavia immer, animal qui figure sur la pièce canadienne d’un dollar,
    5. Le plongeon à bec blanc ; Gavia adamsii

NotesModifier

  • En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut expliciter le fait que l’on ne parle pas d’individus, mais que l’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.

HyperonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • plongeon sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier