pogner une coche

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

En français québécois, pogner (quelque chose) peut entre autres signifier tomber sur (quelque chose). Par exemple, un automobiliste dira qu’il a « pogné une bosse » (ou « frappé une bosse »). (Voir aussi « pogner un nœud ».) L’expression pogner une coche fait probablement référence à une personne qui réussit à prendre appui sur une coche, comme sur un dispositif à molette, par exemple.

Locution verbale Modifier

pogner une coche \pɔ.ɲe yn kɔʃ\ ou \pɔ.ɲe.ʁ‿yn kɔʃ\ (se conjugue → voir la conjugaison de pogner)

  1. (Québec) (Populaire) Reprendre pied, gagner subitement en vitalité.
    • « Après avoir fait (le DVD Live à…) la Station C, qui était une extension d’Aquanaute, j’ai pogné une coche, comme on dit. Ça m’a nourrie. Je suis arrivée dans le deuxième album avec une vision de ce que ça donnerait live. Je ne suis pas qu’une voix feutrée. J’ai aussi cette hargne-là à faire sortir. — (Ariane Moffatt, Le Soleil, 12 novembre 2005)

Variantes orthographiquesModifier

poigner une coche

« Ça va très bien, la période de rodage est terminée ça fait longtemps ! Depuis une couple de mois, j’ai poigné une coche, je suis satisfaite de ce que je fais », avoue-t-elle. — (Cathy Gauthier, Info07.com, 6 février 2007)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier