Étymologie

modifier
Dérivé de poigne, avec le suffixe -ée.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
poignée poignées
\pwa.ɲe\
 
Une poignée d'ocre (1).
 
Une poignée de porte (3).
 
cette valise possède une poignée. (3)

poignée \pwa.ɲe\ féminin

  1. Quantité de matière qu’on peut prendre dans une main.
    • Pendant ce temps, le capitaine avait mis sur le bureau une bouteille alléchante et deux gobelets ainsi qu'une poignée de graines de cardamome. — (Raymond Chandler, L'homme qui aimait les chiens, traduction de Michel Philip et Andrew Poirier, dans Les ennuis, c'est mon problème, 2009)
    • Tout le monde se servit, même Tauno, qui se leva laborieusement du canapé et prit toute une poignée de grignoteries dans le sachet d’Irma. — (Minna Lindgren, Les Petits vieux d'Helsinki se couchent de bonne heure, traduit du finnois par Martin Carayol, Éditions Calmann-Lévy, 2016, chap. 6)
  2. (Sens figuré) Petit nombre de personnes ou de choses.
    • Pour changer d’atmosphère, le bateau libère des poignées de croisiéristes dès son arrivée, pressés par le temps pour visiter La Rochelle. — (journal Sud-Ouest, supplément C’est l’été au n° du 11 juillet 2022, page 4)
    • Les morts, du côté de Versailles furent une infime poignée dont chacun eut des milliers de victimes, immolées à ses mânes ; du côté de la Commune les victimes furent sans nom et sans nombre ; […]. — (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, avant-propos p.III)
    • Lundi, l’enseigne de fast-food a convié la presse et une poignée d’influenceurs lors d’une « keynote » à Paris, pour annoncer en grande pompe son actualité de la rentrée : les nouvelles recettes de ses burgers stars. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 7 février 2024, page 8)
    • Il ne faisait aucun doute que la poignée de musulmans restant sur l’île céderait, sous la pression d’offres financières acceptables, les dernières terres qui lui restaient […]. — (Jean-Luc Bermond, Le tsunami , Éditions Le plein des sens, 2005, page 263)
  3. Partie d’un objet par laquelle on le saisit avec la main.
    • Alors avec un sang-froid extrême, le chasseur dégaina son couteau et l’enfonça jusqu’à la poignée dans le cœur de son ennemi. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • — Eh bien, je vais me ramoner avec la poignée de votre brosse à cheveux et l'inonder d'un tel déluge de mouille que vous ne pourrez vous coiffer aujourd'hui. — (L'œuvre érotique, de Pierre Louÿs, publié par Jean-Paul Goujon, Éditions Sortilèges, 1994, p. 182)
    1. (Sport) Partie d’un matériel, d’un instrument de jeu, par laquelle on le saisit, qui permet de le manier.
  4. (Art, Cuisine) Morceau de tissu ou de cuir permettant de tenir un ustensile fort chaud, sans se brûler.
  5. (Mécanique) Pièce permettant d'avoir une action manuelle sur un organe mécanique.
    • Une poignée de frein, d'accélération.
  6. (Jeux) Grand nombre d'atouts dans la main d'un joueur lors d'une partie de tarot qui permet d'obtenir un score bonus variant selon les versions (Elle peut être simple , double ou triple).
    • J’annonce une poignée simple.

Dérivés

modifier

Synonymes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   poignée figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : maison.

Traductions

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe poigner
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
poignée

poignée \pwa.ɲe\

  1. Participe passé féminin singulier de poigner.

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • poignée sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier