point Godwin

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1990) De la loi de Godwin, du nom de Mike Godwin, et de point. Cette loi énonce que « plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1 ».

Mike Godwin ne parlant que de « loi » et jamais de « point », c'est le langage courant qui, de cette loi, a tiré par extension le « point » Godwin : moment où, dans un débat, les adversaires s'injurient ou caricaturent grossièrement les positions de l'autre, toute discussion constructive devenant alors impossible.

Locution nominaleModifier

Singulier Pluriel
point Godwin points Godwin
/pwɛ̃ gɔd.win/

point Godwin /pwɛ̃ gɔd.win/ masculin

  1. (Internet) (Propre) Instant d’une conversation où les esprits sont assez échauffés pour qu’une référence au nazisme intervienne.
  2. (Internet) (Ironique) « Récompense » qu’on attribue à une personne qui en est venue à faire référence à Hitler ou au nazisme comme argument dans une discussion sur un tout autre sujet.
    • Christine Albanel provoque la colère et l’indignation des députés socialistes en évoquant la Gestapo. Et gagne ce qu’on appelle un point Godwin, une transposition du sophisme Reductio ad Hitlerum sur Internet. (Astrid Girardeau sur écrans.fr, mars 2009)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

Dernière modification le 8 février 2014, à 15:22