point d’exclamation

(Redirigé depuis point d'exclamation)

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de point et de exclamation.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
point d’exclamation points d’exclamation
\pwɛ̃ d‿ɛks.kla.ma.sjɔ̃\

point d’exclamation \pwɛ̃ d‿ɛks.kla.ma.sjɔ̃\ masculin

  1. (Typographie) « ! », signe de ponctuation qui se met à la fin d’une phrase exclamative, à la place du point.
    • Elle marchait avec précaution dans les sentiers étroits garnis d’un sable fin soigneusement ratissé, entre les bordures de buis, puis jetait un regard en arrière pour voir la trace de ses chaussures, pareille à un semis de points d’exclamation. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, réédition Le Livre de Poche, pages 48-49)
    • 9 mars 1941 – Benoîte prend le livre du bout des doigts et je m’imagine d’avance les points d’exclamation rageurs dans les marges et les déclamations ostentatoires et ridiculatoires qui vont faire suite à sa lecture. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 149)
    • — Un verre ! fait-il, mais en ponctuant d'une chiée de points d’exclamation, tant tellement que si je les reproduisais ici, tu croirais une ligne à haute tension à travers la Beauce. — (Frédéric Dard, San-Antonio, n° 75 : Une Banane dans l'oreille, Paris : Éditions Fleuve Noir, 1977, chap. 1)
    • Ah, le point d'exclamation ! C'est du théâtre. Vous appelez la clameur. Souvenez-vous de vos classiques : « C'est un roc !... C'est un pic !... C'est un cap !... Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule ! » — (Gilles Trudeau, Discours gagnants – Petit guide de rédaction, Linguatech éditeur, Montréal. 2018, page 19)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier