porte-mousqueton

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de porter et de mousqueton.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
porte-mousqueton porte-mousqueton
porte-mousquetons
\pɔʁ.tə.mus.kə.tɔ̃\

porte-mousqueton \pɔʁ.tə.mus.kə.tɔ̃\ masculin

  1. (Militaire) Crochet ou agrafe qui est au bas de la bandoulière d’un cavalier et qui l’aide à porter son mousqueton.
    • J’avais fait le choix d’un costume de travail approprié à la circonstance ; devant la poitrine deux sacs à sable, chacun contenant quatre grenades à manche, celles de gauche percutantes, celles de droite fusantes ; dans la poche gauche de la tunique, un pistolet suspendu par une longue courroie ; dans la poche droite du pantalon, un petit pistolet Mauser ; dans la poche gauche de la tunique, cinq grenades sphériques, dans celle du pantalon une boussole lumineuse et un sifflet à roulette ; au ceinturon un porte-mousqueton pour amorcer les grenades, un poignard, une cisaille à barbelés. — (Ernst Jünger, Orages d’acier, 1961 ; traduit de l’allemand par Henri Plard, 1970, page 244)
  2. Agrafe à déclic placée au bout d’une chaîne ou d’un cordon pour y accrocher une montre, un sac, et qu’on peut ouvrir ou fermer.
    • Nous prîmes notre parti et côte à côte, la main sur le porte-mousqueton de nos sacs, tâtant le terrain de nos bâtons, nous entrâmes dans l’eau jusqu'aux chevilles, jusqu’aux genoux, jusqu’au ventre. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, 2012, page 149)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier