FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de poser avec le suffixe -eur.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
poseur poseurs
\po.zœʁ\

poseur \po.zœʁ\ masculin (pour une femme on dit : poseuse)

  1. (Didactique) Celui qui pose des objets.
    • Poseur de sonnettes.
  2. (Art) Modèle qui pose pour un artiste.
  3. (En particulier) Celui qui, dans un bâtiment, pose les pierres ou en dirige la pose.
  4. (Chemin de fer) Personnel d’équipe employé à poser les rails ou à les réparer.
  5. (Péjoratif) Celui qui met de l’affectation dans ses attitudes, dans ses gestes, etc.
    • — Tu me permettras de ne pas être de ton avis, dit M. Verdurin, il ne me revient qu’à demi ce monsieur ; je le trouve poseur.
      Mme Verdurin s’immobilisa, prit une expression inerte comme si elle était devenue une statue, fiction qui lui permit d’être censée ne pas avoir entendu ce mot insupportable de poseur qui avait l’air d’impliquer qu’on pouvait « poser » avec eux, donc qu’on était « plus qu’eux ».
      — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 55)
    • Il devenait insupportable. Il achetait des colliers à Evelyn ; plus gros que jamais ; poseur, imbuvable. — (Virginia Woolf. Mrs. Dalloway, 1925. Traduction de Marie-Claire Pasquier, version parue dans la Bibliothèque de la Pléiade. Folio classique, Gallimard, 1994, page 218)
    • Trouvant encore ce milieu trop artificiel et trop poseur, il devint chanteur de café-concert puis jongleur dans un cirque. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 76)
    • Quel poseur !

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • poseur sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français poseur.

Nom commun Modifier

poseur \Prononciation ?\ (pour une femme on dit : poseuse)

  1. Faiseur d’embarras, poseur.

PrononciationModifier