poudrerie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de poudre avec le suffixe -erie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
poudrerie poudreries
\pu.dʁə.ʁi\

poudrerie féminin

  1. Fabrique de poudre.
    • La poudrerie du Luxembourg venait de sauter. — (Bourget, Actes suivent, 1926, page 17)
  2. (Québec) Fine neige soulevée par le vent, poudreuse.
    • Il eût été surprenant que le français parlé en Amérique, arraché à la mère-patrie et isolé pendant tant de générations, ne s’adapte pas aux besoins des gens de ce pays de poudrerie, de domination anglaise et de pauvreté paysanne. — (Alonzo Bordeleau, Le Devoir, 3 août 2006)
    • Ces régions ne devaient recevoir que peu de neige au cours de la soirée et de la nuit, mais les vents devaient continuer de causer de la poudrerie par endroits. — (Le Devoir, 22 décembre 2012)
  3. (Québec) Neige légère qui tombe à l’horizontale.
    • Une poudrerie de tous les diables n’avait cessé de balayer le Québec de part en part, transformant trottoirs et rues en patinoires. — (Luc Baranger, Maria chape de haine, ch. 3, Baleine, 2010)

Apparentés étymologiquesModifier

→ voir poudre

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • poudrerie sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier