poudrerie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de poudre avec le suffixe -erie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
poudrerie poudreries
\pu.dʁə.ʁi\

poudrerie féminin

  1. Fabrique de poudre.
    • La poudrerie du Luxembourg venait de sauter. — (Bourget, Actes suivent, 1926, page 17)
  2. (Québec) Fine neige soulevée par le vent, poudreuse.
    • Il eût été surprenant que le français parlé en Amérique, arraché à la mère-patrie et isolé pendant tant de générations, ne s’adapte pas aux besoins des gens de ce pays de poudrerie, de domination anglaise et de pauvreté paysanne. — (Alonzo Bordeleau, Le Devoir, 3 août 2006)
    • Ces régions ne devaient recevoir que peu de neige au cours de la soirée et de la nuit, mais les vents devaient continuer de causer de la poudrerie par endroits. — (Le Devoir, 22 décembre 2012)
  3. (Québec) Neige légère qui se déplace à l’horizontale.
    • Une poudrerie de tous les diables n’avait cessé de balayer le Québec de part en part, transformant trottoirs et rues en patinoires. — (Luc Baranger, Maria chape de haine, ch. 3, Baleine, 2010)
    • Poudrerie et fermeture de route
      La neige parfois forte combinée aux forts vents devrait générer de la poudrerie, ce qui risque de compliquer grandement les déplacements des Québécois. Des fermetures de route sont à prévoir en bordure du fleuve.
      — (Alain Rochefort, Une tempête de neige s'abat sur les États-Unis : le Québec y goûtera, radio-canada.ca, 1er février 2021)

Apparentés étymologiquesModifier

→ voir poudre

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • poudrerie sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier