Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
poupoune poupounes
\pu.pun\

poupoune féminin

  1. (Québec) (Familier) Jolie femme.
    • Pendant ce temps-là, tu te tapes la lune de miel dans Charlevoix avec une poupoune de vingt ans qui est témoin dans deux affaires de meurtre et qui sème les cadavres sur son passage comme des graines de pissenlit. — (André Jacques, Alexandre Jobin, vol.1 : Les Lions rampants, éd. Québec Amerique, 2012, chap. 25)
  2. (Québec) (Péjoratif) Femme très maquillée.
    • Du côté du futur époux, la famille est représentée par le père de Philippe, Royal, qui est séparé de sa femme en proie à de graves problèmes psychologiques et qui arbore maintenant à son bras une poupoune chromée du dernier chic. — (Michel Vaïs, Banale élévation : La Nostalgie du paradis, dans la revue Cahiers de théâtre Jeu n° 98, Éditions Quinze, 2001, p. 45)
    • Mais également comme dans les films, il l'a laissée pour une poupoune blonde aux gros seins qu'il avait rencontrée aux États-Unis. — (Patrick Bouvier, Des nouvelles de la ville, Montréal : Éditions La Courte échelle, 2002, p. 35)
  3. (Polynésie française) (Algérie) Sexe de la femme.
    • […], et jamais elle n'ira avec un garçon dans les cabinets de l'école pour lui montrer sa poupoune juste parce qu'il a envie de la voir baisser sa culotte […]. Si jamais un garçon demande à Tiare de lui montrer sa poupoune, elle éclatera de rire en disant : “Ah ! tu veux voir ma poupoune, hein ? Tiens, voilà ma poupoune !” Et pan ! elle lui fera citron les deux yeux d'un seul coup de poing. — (Célestine Hitiura Vaite, Tiare, traduit de l'anglais (Australie) par Henri Theureau, Tahiti : éditions Au vent des îles, 2017, p. 323)
    • On la baisait comme une chienne enragée, sa main droite tenait une beute, sa main gauche la même chose, sa bouche était en conversation avec une beute, son trou de balle était bouché par une beute, enfin sa poupoune jouait au yoyo, avec une beute de blackos. — (Rachid Djaïdani, Boumkoeur, Éditions du Seuil, 2001, p. 86)

SynonymesModifier


TraductionsModifier