Voir aussi : prejugé, préjuge

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du participe passé de préjuger.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
préjugé préjugés
\pʁe.ʒy.ʒe\

préjugé \pʁe.ʒy.ʒe\ masculin

  1. (Droit) (Vieilli) Ce qui a été jugé auparavant dans un cas semblable ou analogue.
    • Cet arrêt est un préjugé pour notre cause.
  2. Jugement porté par avance, d’une opinion qu’on se fait d’avance, d’après les circonstances les apparences favorables ou contraires.
    • Vous n'êtes point faits pour vous traîner servilement dans l'ornière des préjugés tyranniques tracée par vos devanciers, ou plutôt vous commencez une nouvelle carrière où personne ne vous a devancés. — (Maximilien Robespierre; Sur les subsistances, séance de la Convention du 2 décembre 1792)
    • Non content de s'immiscer dans la conduite des affaires publiques, en imposant son point de vue et ses préjugés aux souverains, le clergé prétendit s'immiscer également dans la vie religieuse du judaïsme. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le journaliste moyen qui vous pose une question n'écoute pas votre réponse : il écoute son préjugé. — (Charles Dantzig, Dictionnaire égoïste de la littérature française. Paris, Grasset, 2005, page 417)
  3. (En particulier) Opinion généralement reçue et adoptée sans examen.
    • Nulle part ce préjugé n’est plus invétéré, plus difficile à déraciner, que sur les questions relatives à l’union des sexes et à la constitution de la famille. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • Nous sommes arrivés, de critique en critique, à cette triste conclusion : […] ; que tous ces mots Droit, Devoir, Morale, Vertu, etc., dont la chaire et l'école font tant de bruit, ne servent à couvrir que de pures hypothèses, de vaines utopies, d'indémontrables préjugés; […]. — (Joseph Proudhon, De la Justice dans la Révolution et dans l’Église, tome I, p.70)
    • Au lieu de demeurer solidement planté dans les préjugés de son grand-père, Bert eut le cerveau ravagé par de successives irruptions d’idées violentes au sujet de la concurrence allemande, du péril jaune, du péril noir, du fardeau de l’homme blanc : […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 118 de l’éd. de 1921)
    • Il commence par détruire une foule de légendes et de préjugés qui depuis Salomon, Saint Jérome et le Moyen âge embroussaillaient les abords de la fourmilière. — (Maurice Maeterlinck, La Vie des Fourmis, Paris : bibliothèque Charpentier - Fasquelle Editeurs, 1930, p.12)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe préjuger
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
préjugé

préjugé \pʁe.ʒy.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier de préjuger.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • préjugé sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • préjugé dans le recueil de citations Wikiquote  
  • Traduction en langue des signes française : préjugé

RéférencesModifier