Étymologie

modifier
(Siècle à préciser) De praliner avec le suffixe -age.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
pralinage pralinages
\pʁa.li.naʒ\

pralinage \pʁa.li.naʒ\ masculin

  1. (Agriculture, Jardinage, Sylviculture, Horticulture) Enrobage des racines dans du pralin, boue fertilisante faite de terre et d’engrais.
    • On peut aussi pratiquer un pralinage, c’est-à-dire tremper les racines dans un mélange boueux d’argile et de tourbe. — (Françoise Bourdin, Dans les pas d’Ariane, Belfond, 2011, chapitre 4)
    • Toutefois, vu qu’il est destiné à éviter le dessèchement, le pralinage des chênes pourrait être à expérimenter dans les contextes de sols sableux ou en cas de plantation tardive. — (Office national des forêts, Réussir les plantations de chênes sessile et pédonculé, 2018)
    • Le pralinage évite le dessèchement des racines des jeunes plants, fournit un manchon nutritif au niveau des racines, et favorise l’apparition de nouvelles radicelles.
  2. (Maçonnerie) Opération qui consiste à appliquer une couche d’enduit sur la face non visible des briques d’un mur construit en double parois en brique avec lame d’air ventilée, et qui doit se faire au fur et à mesure de l’avancement de la construction du mur.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes