FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De prendre.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin prenant
\pʁə.nɑ̃\

prenants
\pʁə.nɑ̃\
Féminin prenante
\pʁə.nɑ̃t\
prenantes
\pʁə.nɑ̃t\

prenant \pʁə.nɑ̃\

  1. Qui prend.
  2. (Droit) Qualifie une partie qui a droit de prendre, de recevoir.
  3. (Zoologie) (Vieilli) Qualifie la queue de certains animaux qui peut s’enrouler avec force autour des objets, et dont ces animaux se servent pour s’attacher, pour se suspendre.
    • Singe à queue prenante.
  4. (Figuré) Saisissant, captivant.
  5. (Québec) Accaparant.
    • La politique, c’est passionnant, stimulant, gratifiant, mais c’est aussi très prenant. — (Véronyque Tremblay, Pugnace, franc, sensible, journaldemontreal.com, 6 mai 2021)

DérivésModifier

  • partie prenante (celle qui a droit de recevoir d’un comptable une certaine somme ; celle qui a droit à quelque fourniture)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
prenant prenants
\pʁə.nɑ̃\

prenant \pʁə.nɑ̃\ masculin

  1. Ce qui est captivant, accrocheur.
    • On dirait, au premier abord, un résigné, un chrétien. Mais le frémissement de la lèvre trahit les ardeurs du convaincu, et le « prenant » de la voix dénonce l’âme de ce porteur de riflard. — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe prendre
Participe Présent prenant
Passé

prenant \pʁə.nɑ̃\

  1. Participe présent du verbe prendre.
    • Le plus silencieusement possible, prenant garde de ne pas faire cliqueter la chaîne, elle se mit à genoux et se glissa jusqu’à l’entrée de la tente pour jeter un œil dehors. — (Pascal Carretier, Ici et ailleurs, 2011)

PrononciationModifier

RéférencesModifier