prendre position

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de prendre et de position.

Locution verbale Modifier

prendre position \Prononciation ?\ intransitif — (se conjugue → voir la conjugaison de prendre)

  1. S'installer sur une position choisie.
    • Le général Suchet, averti, s'est porté à Rozan, a réuni ses troupes, et a fait reconnaître et observer l'ennemi, qui prit position en avant du camp de Borki, et jeta sa cavalerie dans la plaine. — (Comte Mathieu Dumas, Précis des événemens militaires, ou Essais historiques sur les campagnes de 1800 à 1807, tome 5, Paris : chez Treuttel & Wurtz & Hambourg : chez Perthès & Besser, 1826, p. 329)
    • L'armée prussienne ce même jour s'établit au camp de Massiges : Clairfayt se rapprocha et prit position à Maure : le général Kalkreuth fut placé à Ripont, et les émigrés à Suippe. Le duc de Brunswick se posta, dès la pointe du jour, sur les hauteurs de Montremoi, près de Ville-sur-Tourbe. — (Pierre-François Tissot, Histoire complète de la révolution française, tome 3, Paris : chez Baudouin, 1834-1835, page 293)
    • À proximité de l'Alma, le restaurant universitaire de l'avenue des Alliés (qui conduit de la gare à la grand-place de Louvain), 1.200 contre-manifestants avaient pris position. — (Christian Laporte, L'affaire de Louvain : 1960-1968, De Boeck Université, 1999, p.99)
  2. (Figuré) Dévoiler sa pensée, son avis, et les défendre.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier