Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de prendre et de revanche.

Locution verbale Modifier

prendre sa revanche \Prononciation ?\ intransitif — (se conjugue → voir la conjugaison de prendre)

  1. (Jeu) Jouer une seconde partie pour compenser ce qu’on a perdu à la première.
    • Il a perdu la première partie et a pris sa revanche.
  2. (Plus courant) (Figuré) Regagner un avantage qu’on avait perdu ou l’équivalent.
    • Si seules de rares femmes photographes marquent l'histoire de la photographie au XIXe siècle, elles prennent superbement leur revanche à partir des années vingt. — (Christian Bouqueret, ‎Les femmes photographes: de la nouvelle vision en France, 1920-1940, Marval, 1998)
  3. (Par hyperbole) Se venger.
    • René Froissart, c'est le défenseur des paysans depuis son exploitation de La Fourchotte-Brion, c'est la bête noire des Munichois qui, prenant leur revanche, le font interner avant l'exode et la débâcle. — (Robert Bailly, Occupation hitlérienne et résistance dans l'Yonne (et zones limitrophes), A.N.A.C.R.-Yonne, 1984, page 141)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier