Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin pedem tollere (« prendre son pied »).
L’expression aurait son origine dans l’argot des pirates et corsaires. « Prendre son pied », c’est partager le butin mesuré à l’aide du pied, l’unité de mesure, d’où le sens de plaisir partagé. Il s’ensuit que prendre son pied tout seul est une absurdité étymologique. Référence nécessaire

Locution verbale Modifier

prendre son pied \pʁɑ̃.dʁə sɔ̃ pje\ (se conjugue → voir la conjugaison de prendre)

  1. (Populaire) Prendre beaucoup de plaisir (principalement sexuel).
    • Pied, sm. pied || (fam.) imbécile || Expr. diverses. Avoir, prendre son pied, avoir du plaisir (sensuel), jouir. Il y a du pied, ça va bien, tout va bien ; il y a moyen de (faire). — (Henri Bauche, Le Langage populaire : grammaire, syntaxe et dictionnaire du français tel qu’on le parle dans le peuple de Paris, Payot, Paris, 1928)
    • Le râleux facteur l’a surprise un soir, derrière la chapelle, qui prenait joliment son pied avec Tatave, Jules et Julien !… Ils étaient tous les quatre, ensemble !… — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit, Denoël, Paris, 1936)
    • Partager, partage : fader, fadage, fade ; décarpiller (signifie aussi fouiller, chercher), décarpillage ; part de butin : fade, pied, taf (pied signifiait anciennement denier, sou) ; avoir son pied, aller au pied ; (prendre son pied, dans le domaine érotique, signifie prendre sa part de plaisir). — (Revue internationale de criminologie et de police technique, volumes 12 à 13, Centre international d’études criminologiques, 1958)
    • Mais voici d’abord les faits que nous donnons d’après le Dictionnaire des Argots de G. Esnault, largement complété car il a d’étranges lacunes du fait surtout que l’auteur recule devant les significations dites « obscènes ». Or tous les mots de la série entrent dans la locution prendre son pied, son mare, son fade, son taf au sens de « jouir », « éprouver l’orgasme sexuel ». Or, c’est là un des dénominateurs sémantiques décisifs faute duquel la reconstruction est impossible.
      […]
      La clef de ce système est dans le générique
      pied « part », prendre son pied, aller au pied « partager ». L’un des sens du mot, en effet, est « mesure » et l’on trouve même l’expression pied au sens de « portion de terre » (cf. FEW pes). — (Cahiers de lexicologie, volumes 16 à 19, Centre nationale de la recherche scientifique, 1970)
    • Il représente ainsi la sexualité dans des expressions comme « prendre son pied » ou « avoir trouvé chaussure à son pied ». — (Didier Dumas, Et si nous n’avions toujours rien compris à la sexualité ?, 2004)

SynonymesModifier

PrononciationModifier