Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) Composé de presque et de tout.

Adjectif indéfini Modifier

Singulier Pluriel
Masculin presque tout
\pʁɛs.kə tu\

presque tous
\pʁɛs.kə tu\
Féminin presque toute
\pʁɛs.kə tut\
presque toutes
\pʁɛs.kə tut\

presque tout \pʁɛs.kə tu\

  1. (Généralement) La quasi-totalité de.
    • Je suis presque tout le temps en France, mais j’ai une affaire à Athènes. — (Léo MALET, Tout Burma : L’intégrale des 28 romans, Univers Poche, 2012)
  2. (Mathématiques) Tous, excepté un sous-ensemble dont la mesure est nulle ou dont la probabilité qu’un élément de l’ensemble complet lui appartienne est égale à 0.
    • […] presque tous les entiers ne sont pas premiers […] — (Bulletin signalétique, tome XXV, Centre de documentation du C.N.R.S., 1964)
    • Ainsi, presque tous les entiers naturels sont supérieurs à 10200. — (Alain Bouvier, Théorie élémentaire des séries, 1971)
    • Lorsqu’une relation P{x} dépend d’une variable xX, on dit que P{x} est vraie presque partout (pp.) si l’ensemble des x tels que P{x} ne soit pas vraie est de mesure nulle : relativement à la mesure de Lebesgue, presque tout nombre réel est irrationnel et même transcendant, car l’ensemble des équations algébriques à coefficients rationnels est dénombrable, donc aussi l’ensemble de leurs racines. — (Roger Godement, Analyse Mathématique IV, 2003, page 15, ISBN 9783540438410)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Pronom indéfini Modifier

presque tout \pʁɛs.kə tu\ masculin singulier invariable

  1. La plupart des choses.
    • Faut-il être étonné que dans un Siécle comme le nôtre, dans un Siécle où la vraie piété et si rare [], la lacheté & la foiblesse si générales , que dans un tel Siécle presque tout ait cédé , ou à de flateuses esperançes, ou à d'éffrayantes menaces ? — (Préface de l'éditeur, p. V, de l'ouvrage Journal de M. l'abbé d'Orsanne, […]. Contenant tout ce qui s'est passé à Rome & en France, dans l'affaire de la constitution Unigenitus […], tome 1, Rome : aux dépens de la Société, 1753)
    • Mais ces distinctions hypothétiques sont dépourvues de fondement solide, et après avoir beaucoup varié sur la classification de l’hydrophobie, presque tout restait encore à faire pour la bien connaître. — (L.-J. Bégin, commentant le « Nouveau traité de la rage » de L.-F. Trolliet, dans le Journal complémentaire du dictionnaire des sciences médicales, tome 9, Paris : chez C.-L.-F. Panckoucke, 1821, page 66)
    • Sans doute, presque tout demeure à faire pour passer d'une symptomatique à une véritable étiologie. — (Gilles Gaston Granger, Méthodologie économique, Presses Universitaires de France, 1955, page 350)
    • Par chance, dans ce village au pied du Canigou, presque tout lui rappelle constamment sa terre catalane oubliée : quelques rues pavées et tortueuses, des maisons blanchies à la chaux, des acacias en fleur, des vergers, des vignes, […]. — (Bruno Giner, Le crin et le fusain : Pablo Casals et Balbino Giner García, une rencontre d'exil, Strasbourg : Istesso tempo, 2012)
    • À l'intérieur, presque tout était resté comme ça l'était le jour où mon père était mort. On aurait pu croire qu'il vivait encore là. — (Alexi Zentner, La légende de Loosewood Island, traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie-Hélène Dumas, éditions Jean-Claude Lattès, 2014)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Voir aussiModifier