primauté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin fictif primalitatem dérivé de primus

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
primauté primautés
\pʁi.mo.te\

primauté \pʁi.mo.te\ féminin

  1. Prééminence ; premier rang.
    • Si Gobineau a été l'objet du dégoût, de la crainte, de l’ostracisme de nos « rationalistes », c'est qu'il s'est élevé à la fois contre leurs faux raisonnements et contre leur absurde principe de la primauté de la raison : […]. — (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816-1882), Paris : Mercure de France, 1941, p.33)
    • Issues des engagements internationaux de la France et régulièrement introduites dans notre droit, [les normes internationales] s’imposent à toutes les normes de droit interne excepté celles qui ont valeur constitutionnelle. Cette primauté englobe le droit dérivé, créé par les organisations internationales instituées par les traités. — (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8 → lire en ligne)
  2. (En particulier) Le fait pour une personne ou une organisation d'occuper le premier rang dans son domaine d'activité.

SynonymesModifier

Occuper le premier rang dans son domaine d'activité

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

RéférencesModifier