Français modifier

Étymologie modifier

Du latin princeps.

Adjectif modifier

Singulier et pluriel
princeps
\pʁɛ̃.sɛps\

princeps \pʁɛ̃.sɛps\ singulier et pluriel identiques

  1. (Livre) Dans la locution édition princeps, qualifie la première édition d’un livre.
    • — C’étoit, s’il m’en souvient, l’ombre de Purgold dont les funestes ciseaux mordoient d’un pouce et demi sur les marges de mes aldes brochés, tandis que celle d’Heudier plongeoit impitoyablement dans un acide dévorant mon plus beau volume d’édition princeps, et l’en retiroit tout blanc ; mais j’ai de bonnes raisons de penser qu’ils sont au moins en purgatoire. — (Charles Nodier, Le Bibliomane, 1868)
    • Il est à la recherche de quelque bouquin imprimé à Amsterdam en 1570, édition princeps avec trois fautes de typographie, une à la première feuille, une à la septième, une à la dernière. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Et j’ouvris devant elle le recueil des costumes de Vecellio ; non pas, s’il vous plaît, la banale copie maigrement exécutée par des artistes modernes, mais bien un magnifique et vénérable exemplaire de l’édition princeps, laquelle est noble à l’égal des nobles dames qui figurent sur ses feuillets jaunis et embellis par le temps. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; réédition Le Livre de Poche, 1967, page 183)
    1. (Génériquement) Qui précède tous les autres.

Dérivés modifier

Nom commun modifier

Singulier et pluriel
princeps
\pʁɛ̃.sɛps\

princeps \pʁɛ̃.sɛps\ masculin

  1. (Noblesse) Titre porté par les empereurs romains sous le Principat, puis par certains dirigeants francs.
    • Dès la fin du IXe siècle, sous couvert de gouverner au nom du roi, des comtes et ducs se constituent, à l'intérieur des divisions établies par le partage de Verdun (843), surtout dans la partie occidentale qui deviendra le royaume de France, des principautés, entités politiques cohérentes ; les comtes et ducs y prennent bientôt le titre de "princeps", qui traduit leur volonté d'autonomie politique. — (Jean Flori, Chevaliers et chevalerie au Moyen Age, Fayard, 1998, édition de 2012, page 48.)
  2. (Pharmacologie) Version d’origine d’un médicament.

Antonymes modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • princeps sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier

Latin modifier

Étymologie modifier

Dérivé de capio (« prendre »), avec le préfixe primo- (« premier »), littéralement « celui qui est le premier à prendre (l’initiative) » donc « celui qui décide ».

Nom commun modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif princeps principēs
Vocatif princeps principēs
Accusatif principem principēs
Génitif principis principum
Datif principī principibus
Ablatif principĕ principibus

princeps \ˈpɾiːn.keps\ masculin

  1. Chef, le premier par le rang ou le mérite.
    • principem locum tenere
      occuper le premier rang.
    • princeps senatus
      le premier sénateur (le premier inscrit sur la liste du sénat, le premier à donner son avis : titre attribué par les censeurs).
  2. Chef, prince, empereur (titre impérial).
    • princeps Argonautarum
      le chef des Argonautes (c.-à-d. Jason).
  3. (Militaire) (Au pluriel) Soldats de la première ligne, principes, plus tard de seconde ligne (derrière les hastati et devant les Triarii.
    • octavum principem duxit — (Cicéron)
      il commanda le huitième manipule des principes.
  4. Celui qui prend l'initiative, qui donne l'impulsion, auteur, conseiller, instigateur.
    • princeps atque architectus sceleris — (Cicéron)
      instigateur et artisan du crime.

Dérivés modifier

Dérivés dans d’autres langues modifier

Références modifier