FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Composé de priver, privant et -ance. Note : Fréquent chez Saint-Simon, le terme est présenté comme vieilli par Littré au dix-neuvième siècle.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
privance privances
\Prononciation ?\

privance \Prononciation ?\ féminin

  1. (Désuet) Privé.
    • Mme de Lude avait une vieille amie qui était de l'ancienne connaissance de Nanon [la domestique de confiance de Mme de Maintenon], et qu'elle voyait quelquefois en privance. — (Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, Mémoires)
  2. (Désuet) Privauté, intimité.
    • Une fonction si haute et si singulière mit le maréchal dans une grande privance d’affaires avec le roi. — (id.)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) De priver (« rendre particulier, intime »).

Nom commun Modifier

privance \Prononciation ?\ féminin

  1. Privauté.
  2. Affaires intimes, vie privée.

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier